L’obésité chez nos chiens : une conséquence inévitable du confinement ?

chien-obese-couché-sur-le-sol

L’obésité chez nos chiens : une conséquence inévitable du confinement ?

Cela fait un an (à quelques mois près) que toutes nos vies, y compris celles de nos amis canins, ont été bouleversées par la COVID-19. Bien que nous n’en soyons pas encore à bout, suffisamment de temps s’écoule pour avoir un peu de recul par rapport à la situation. Une des conséquences indéniables du confinement est une augmentation du taux d’obésité chez nos chiens.

1. Pourquoi plus de chiens sont-ils devenus obèses pendant le confinement ?

Pour assurer le fonctionnement correct de tous ses organes et le maintien d’une activité physique constante, votre compagnon à quatre pattes a besoin d’une certaine quantité de calories. Ces calories sont apportées par son alimentation et comprennent non seulement ses repas quotidiens (croquettes, pâtée et/ou ration ménagère), mais aussi toutes les friandises et les restes de tables qu’on peut être amené à lui donner en plus. Si vous avez acquis un chiot pendant le confinement, l’article sur l’alimentation du chien peut vous aider à mettre en place de bonnes habitudes alimentaires.

chien-obese-en-pyjama-affalé-sur-le-divan-avec-des-popcorns-autour-de-lui

En tant que propriétaire de chien, nous sommes souvent amenés à utiliser la nourriture comme moyen de renforcer le lien qu’on a avec notre animal. Qu’il s’agisse d’une friandise pendant leur éducation ou des restes de table lorsqu’on n’arrive pas à résister aux yeux mendiants de nos compagnons canins, la nourriture joue un rôle non négligeable dans la relation homme-animal. Nous aimons tous voir nos animaux de compagnie heureux et rien de tel pour leur faire agiter la queue qu’une gamelle bien remplie ou une friandise bien méritée.

Malheureusement, le confinement a eu un impact important sur nos émotions et notre santé mentale. Dans ces moments difficiles, nos chiens ont été là pour nous apporter un peu de joie ; et quoi de plus facile que de donner une petite friandise pour leur rendre la pareille ? Il est estimé qu’environ la moitié des propriétaires de chiens ont commencé à donner des friandises à leur chien sans qu’il l’ait spécialement mérité.

La majorité des vétérinaires sont d’accord sur le fait que quelques friandises sur la journée en guise de récompense ne peuvent pas faire beaucoup de mal, mais une fois les quantités de calories journalières nécessaires dépassées, le surpoids voire l’obésité deviennent inévitables. Tout en essayant de faire plaisir à notre animal, on en vient donc à faire le contraire : augmenter les risques d’obésité et raccourcir leur espérance ainsi que leur qualité de vie.

2. Pourquoi l’obésité du chien est-elle dangereuse ?

Loin d’être une considération esthétique seulement, l’obésité a de réelles conséquences sur la santé de votre animal. De façon très simple, l’obésité réduit considérablement l’espérance de vie de votre compagnon (jusqu’à au moins deux ans !). Les principales conséquences d’une surcharge pondérale se manifestent au niveau ostéo-articulaire, cardio-vasculaire, respiratoire et métabolique.

chien-obese-qui-se-fait-mesurer-son-tour-de-taille

Plus un chien est lourd, plus les articulations subissent une force importante à chaque mouvement. Cette force contribue à une détérioration plus rapide des cartilages, ce qui cause une inflammation chronique douloureuse. C’est l’arthrose. L’arthrose est une maladie dégénérative et donc irréversible mais une perte de poids de l’animal fait partie de la gestion de cette pathologie.

De façon similaire, le risque de rupture du ligament croisé antérieur (au niveau du genou) est augmenté en cas d’obésité. Il s’agit d’une pathologie douloureuse nécessitant souvent une intervention chirurgicale.

L’obésité peut également avoir des conséquences graves sur le système cardio-vasculaire. On rapporte notamment des risques élevés d’hypertension artérielle et de maladies cardiaques chez les chiens obèses. Faire perdre du poids à un chien obèse permet de diminuer les risques de pathologies cardio-vasculaires.

Les chiens obèses ont aussi un risque accru de collapsus de la trachée ou de paralysie du larynx. Il s’agit là de deux pathologies de l’appareil respiratoire qui peuvent se manifester par des crises où le chien a des difficultés à respirer. Dans certains cas graves et non traités, une telle crise peut s’avérer fatale.

Au niveau métabolique, les conséquences de l’obésité canine sont multiples :

  • Premièrement, tout comme chez l’homme, elle prédispose au diabète. La gestion du diabète passe par des injections quotidiennes d’insuline effectuées par le propriétaire, une alimentation spéciale et un suivi vétérinaire régulier et qui sera désormais fréquent pour le restant de la vie de l’animal.
  • La métabolisation de certains médicaments, notamment les anesthésiques, est altérée par un surplus de graisse. Ainsi, anesthésier un animal obèse présente souvent plus de risques qu’un animal avec un embonpoint correct.
  • L’obésité peut aussi être une cause de baisse d’immunité avec comme conséquence une moins bonne résistance aux infections diverses.
  • Certaines études montrent aussi que l’obésité serait un facteur de risque au développement de certains types de calculs urinaires.

De manière générale, un chien obèse aura tendance à être plus sédentaire et à avoir une moins bonne qualité de vie.

3. Mon chien est-il obèse ?

Bien qu’une grande proportion de propriétaires se rendent bien compte que leur chien a pris du poids durant les derniers mois, seule une très petite partie comprend qu’il s’agit d’un problème avec des conséquences graves auquel il faille remédier au plus vite. De nombreux propriétaires sont même surpris lorsque leur vétérinaire leur dit que leur chien est obèse. D’un point de vue psychologique, une personne qui est elle-même en surpoids aura d’autant plus de mal à reconnaître ou à admettre un problème de surpoids chez son chien.

Si vous vous demandez si votre compagnon à quatre pattes est en surpoids, voici quelques astuces pour déterminer de manière objective si c’est bien le cas. La meilleure façon de savoir si votre chien est en surpoids est de le peser.

petit-chien-sur-une-balance-se-faisant-peser

S’il s’agit d’un chien de pure race, il sera souvent relativement facile de savoir plus ou moins quel est son poids idéal. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez comparer son poids actuel avec son poids lors des visites chez le vétérinaire des années précédentes.

Chez un chien avec un embonpoint correct, les côtes se sentent facilement lorsqu’on passe les mains sur le thorax. S’il faut appuyer pour traverser une couche de graisse avant de les sentir ou si elles ne sont même pas palpables, la triste réalité est que votre chien est en surpoids. Cependant, si ses côtes sont visibles, il est en sous-poids et il faut absolument revoir l’alimentation avec votre vétérinaire et s’assurer qu’il n’y ait pas un problème médical ou comportemental sous-jacent.

Les flancs d’un chien avec un poids correct sont légèrement creusés (quand on le regarde d’au-dessus) et la colonne vertébrale est palpable sans être saillante ou visible. Si vous n’êtes pas sûr du poids idéal de votre compagnon poilu, demandez conseil à votre vétérinaire.

Mon chien est il obèse?

4. Quelques mesures à prendre en cas de surpoids du chien

L’obésité n’est pas une fatalité mais faire perdre du poids à son animal est souvent plus simple en théorie qu’en pratique. Il faut tout d’abord déterminer le poids idéal de son chien pour avoir un but à atteindre. Pour atteindre cet objectif, il faut tenir compte de 2 éléments : réduire la quantité de calories et augmenter le niveau d’exercice physique.

Réduire la quantité de calories ne veut pas dire réduire la qualité de l’alimentation de votre fidèle compagnon. En effet, il faut continuer à donner une alimentation de qualité adaptée aux besoins de votre animal. Il existe de la nourriture spécialement conçue pour la perte de poids, après laquelle le chien peut passer par une alimentation équilibrée conçue pour maintenir le poids et éviter la reprise. Un aliment allégé de bonne qualité permettra à votre chien de maintenir une bonne santé générale, tout en étant rassasié plus vite, ce qui lui permettra de perdre du poids.

Il est aussi très important de peser la quantité de nourriture qu’on donne à chaque repas. Un aliment diététique donné en quantité excessive ne fera pas maigrir votre compagnon. Diminuer la quantité de friandises données sur la journée permet aussi de réduire les calories que votre compagnon canin ingère. Une petite astuce est de préparer les friandises de la journée le matin pour limiter la quantité à laquelle il a droit. Les restes de table peu nutritifs et souvent trop salés, trop sucrés ou trop gras pour nos amis poilus sont à éviter au maximum.

Augmenter le niveau d’activité de son animal doit se faire progressivement et peut se présenter de diverses manières. L’activité la plus classique et la plus accessible à faire avec son chien est la promenade. Promener son chien est bénéfique à différents niveaux, autant pour le chien que pour son propriétaire. Les différents bruits, odeurs et rencontres stimulent mentalement votre compagnon et l’activité, ainsi que les rencontres avec d’autres propriétaires sont positives pour vous aussi.

Une autre manière d’incorporer une activité légère avec la gestion de la ration est de mettre les croquettes dans un jouet distributeur. Ceci le garde occupé plus longtemps tout en le stimulant mentalement et physiquement.

Mais les activités qui peuvent être pratiquées avec son chien ne se résument pas aux promenades et aux jouets distributeurs. Il existe de nombreux sports canins tels que l’agilité, l’obéissance, le canicross (la course avec son chien), le bikejoring (le vélo avec son chien), la natation, le flyball et bien d’autres à découvrir ! Pratiquer de l’activité physique avec son compagnon à quatre pattes est non seulement bénéfique pour lui et pour vous en tant qu’individus, mais permet aussi de créer un lien très proche entre propriétaire et animal. De plus, il existe des vétérinaires spécialistes, comme des physiothérapeutes, qui peuvent créer des programmes de perte de poids sur-mesure pour votre chien.

chien-qui-cour-avec-son-maitre-dans-la-nature

Lorsqu’on essaie de faire perdre du poids à son chien, il est important de le peser régulièrement pour évaluer ses progrès, ne pas perdre espoir et adapter son régime et son activité si nécessaire. Chez la plupart des vétérinaires, il est tout à fait acceptable de venir peser gratuitement son chien sur la balance du cabinet. Ceci vous permet de surveiller l’évolution de son poids. Attention qu’il est important de peser son chien toujours sur la même balance, car toutes ne sont pas calibrées de la même façon et la différence peut être considérable entre une balance et une autre.

Votre vétérinaire est le mieux placé pour vous aider à faire le meilleur choix d’alimentation et d’activité idéale pour votre chien. Il va non seulement prendre en compte son poids mais aussi sa race, son âge, son environnement, votre style de vie et les autres problèmes médicaux qui pourraient compliquer le choix de formule optimale. Il va aussi vous conseiller un rythme optimal pour la perte de poids. Une perte trop rapide peut aussi s’avérer problématique pour la santé. Il va aussi pouvoir suivre l’évolution et vous aider à faire les adaptations nécessaires en cas de manque de résultats ou d’apparition d’autres problèmes.

Questions à poser à son vétérinaire

  1. Mon chien est-il en surpoids ?
  2. Comment puis-je adapter l’alimentation de mon chien pour lui faire perdre du poids ? Devrais-je changer d’aliment ?
  3. Comment conseillez-vous de faire la transition entre un type d’alimentation à un autre ?
  4. Combien de friandises mon chien peut-il avoir sur la journée ?
  5. A quelle vitesse devrais-je pouvoir anticiper la perte de poids ? Quel est le bon rythme ?
  6. Quels sont les problèmes de santé potentiels liés à la perte de poids auxquels je devrais faire attention ?
  7. Quelles activités sont adaptées à mon chien ? Existe-t-il des clubs pour faire ces activités dans cette région ?
  8. Êtes-vous d’accord que je vienne régulièrement peser mon chien sur votre balance ? Faut-il prendre rendez-vous pour le faire ? A quelle fréquence devrais-je peser mon chien ?
  9. Une fois le poids idéal atteint, comment m’assurer que mon chien le maintienne ?