Voyage, déménagement, nouveau bébé ou nouvel animal: comment gérer les temps de crises chez nos chiens?

Nos compagnons à quatre pattes aiment la routine. Ils comprennent très vite que quand vous mettez vos chaussures vous allez quitter la maison, que quand vous sortez leur laisse c’est l’heure de la promenade et quand l’heure du repas approche ils vous le font comprendre. Ce train train quotidien est rassurant pour eux. Ils savent à quoi s’attendre et ce que vous attendez en retour comme comportement de leur part. 

Mais parfois, il y a des changements inévitables qui ont lieu. Qu’il s’agisse d’une pandémie, d’un voyage, d’un déménagement ou de l’arrivée d’un bébé ou d’un nouvel animal, ce sont des situations hors du commun. Une fois sorti de sa routine, votre chien ne saura peut-être pas comment il devrait réagir et peut devenir extrêmement stressé, voire agressif. C’est à vous de le préparer au mieux pour un tel événement bien à l’avance pour qu’il ait assez confiance en vous et en la situation.

Pourquoi certaines situations sont stressantes pour nos chiens ?

Lors de ces situations qui sortent du quotidien de votre compagnon à quatre pattes, ils vont se rendre compte que votre comportement est différent de l’habitude. Si vous préparez un déménagement il va voir les valises, si un déménagement se prépare il va voir les cartons et dans la plupart de ces situations, vous aurez aussi un niveau de stress un peu plus élevé qu’à l’habitude et nos chiens sont très doués pour percevoir ces variations. Étant donné que vous serez concentrés sur d’autres choses, votre compagnon aura un peu moins d’attention également.

Une fois dans la nouvelle situation, ils seront exposés à de nouveaux sons, odeurs et images qui vont les perturber. Ils peuvent être confrontés à la présence d’autres animaux ou personnes qui peuvent être un peu brusques ou avoir un comportement imprévisible. Dans certains cas, ils seront amenés à rester seuls dans un contexte inconnu ou bien ils peuvent avoir le mal des transports, qui n’est agréable pour personne. 

Votre compagnon à quatre pattes va ainsi voir son confort habituel interrompu et devra s’adapter à un nouveau mode de vie (temporaire ou définitif). Chaque individu est différent. Certains vont s’adapter très rapidement, tandis que d’autres auront un peu de mal à trouver leur nouvelle place. 

Comment nos chiens nous montrent-ils qu’ils sont stressés?

Observez bien votre compagnon à quatre pattes. Il peut sembler à l’aise, mais il y a quelques signaux subtils qu’il peut vous donner comme lécher ses babines, dévier son regard, cligner des yeux, lever une patte antérieure etc.

Si le stress perdure dans le temps ou que votre chien commence à le ressentir de plus en plus fort, son comportement peut changer et il peut devenir destructeur, développer un comportement compulsif (tourner sur lui-même par exemple); il peut demander de l’attention de façon plus insistante ou au contraire garder ses distances, il peut se cacher, haleter, faire les cent pas, se secouer, gémir, aboyer… 

Le stress peut aussi avoir des conséquences sur sa santé avec une baisse d’immunité qui rend l’animal plus susceptible aux maladies virales, et peut aussi provoquer l’apparition de problèmes digestifs, une diminution d’appétit, du léchage compulsif qui peut occasionner des lésions cutanées, une perte excessive de poils… Si vous voyez ces signes chez votre compagnon à quatre pattes, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire pour déterminer s’il y a des choses à traiter en plus de la gestion de son stress. 

Comment gérer le stress lié à un déménagement?

Un déménagement est une situation stressante, autant pour vous que pour votre animal. Vous êtes fort occupé donc avez moins de temps à lui consacrer, il voit qu’un changement se prépare mais ne sait pas de quoi il s’agit et une fois déménagé, il doit retrouver tous ses repères. Pour rendre cette expérience la moins stressante possible, prévoyez des coussins ou d’autres objets qu’il a l’habitude d’avoir dans son nouvel environnement. Ces objets portent des odeurs dont il a l’habitude et qui vont le conforter dans un lieu inconnu. 

Essayez de prévoir à quel moment vous allez le déplacer. Le plus confortable pour lui sera d’être déplacé en tout premier ou en tout dernier et n’oubliez pas de prendre le temps avec lui pour explorer ce nouveau lieu. Prévoyez également une pièce ou un espace dédié à votre animal où vous pourrez mettre toutes ses affaires pour qu’il s’y sente en sécurité. Il existe aussi des produits contenant des phéromones (odeurs naturelles et spécifiques à chaque espèce) que l’on peut appliquer à l’ancien habitat avant le déménagement pour calmer l’animal ainsi que dans la nouvelle habitation.

Le plus important est de toujours être là pour votre chien au début et d’avancer à son rythme. Prenez le temps de le rassurer et de lui présenter les nouvelles choses qui pourraient lui faire peur en y allant tout doucement. Avez-vous acheté un nouvel aspirateur pour votre nouvelle maison? Montrez-le lui d’abord sans l’allumer, faites ensuite de petits mouvements de va et vient, ensuite allumez-le en l’éteignant directement. Progressez ainsi petit à petit en n’oubliant pas que votre compagnon à quatre pattes se trouve dans un état d’alerte supérieur à la norme et qu’il est important de le récompenser à chaque fois qu’il ne se montre pas peureux envers un nouvel objet. 

D’un point de vue pratique, n’oubliez-pas de faire le changement d’adresse sur la puce électronique de votre chien. Ceci se fait facilement chez le vétérinaire qui conserve le dossier de votre animal.  Vous pouvez aussi facilement faire le changement via les sites internet des bases de données nationales (en Belgique: Cat-ID et Dog-ID, par exemple). Mieux vaut faire le changement juste avant le déménagement qu’après. La majorité des fugues ont lieu juste après un déménagement quand l’animal ne connaît pas encore bien son environnement. 

Comment préparer votre chien à l’arrivée d’un bébé à la maison?

L’arrivée d’un bébé est une situation qui peut se préparer longtemps à l’avance, utilisez donc bien ce temps pour mettre votre chien à l’aise. Prévoyez un espace dans lequel il se sent en sécurité et où il pourra se retirer quand le bébé pleure beaucoup ou que vous avez beaucoup de visiteurs qui viennent voir le nouveau-né. Il peut s’agir d’une pièce ou d’une cage dont la porte reste ouverte. 

Avant-même son arrivée, introduisez des sons de bébé et des jouets pour bébé. Votre compagnon sera ainsi déconditionné et saura qu’il y a des jouets avec lesquels il ne peut pas jouer. Avant de lui présenter le bébé, montrez-lui une couverture ou un lange avec l’odeur de celui-ci pour juger de sa réaction. Ensuite vous pourrez réellement lui présenter le bébé, tout en faisant très attention à tous les signaux qu’il émet et en récompensant un comportement positif. Ne laissez jamais un enfant seul avec un chien sans surveillance, même s’il n’y a jamais eu de soucis dans le passé. Un accident peut très vite arriver. 

Introduire de nouvelles personnes dans son environnement se fait selon les mêmes principes de base: aller à son rythme, lui laisser un endroit où il peut se mettre au calme si la situation ne lui convient pas, récompenser les comportements positifs et bien lire les signaux qu’il utilise pour communiquer avec vous.

Comment diminuer le stress lié à un voyage avec son chien? 

Vous serez peut-être amené à voyager avec votre animal, que ce soit en voiture, en train, en avion ou autre. Cela demande beaucoup d’organisation au niveau de la logistique bien sûr mais il ne faut pas négliger l’aspect “stress” pour votre compagnon. Premièrement, assurez-vous auprès de votre vétérinaire qu’il soit en ordre au niveau des vaccins et autres soins préventifs. Certains pays demandent certains documents en plus, donc renseignez-vous bien à l’avance étant donné qu’ils peuvent prendre du temps à acquérir. Une visite chez le vétérinaire est donc impérative avant votre départ.

En ce qui concerne l’aspect pratique du voyage, assurez-vous que votre chien soit dans une cage de transport ou attaché en toute sécurité. Évitez de le nourrir juste avant le départ, ceci pourrait empirer les nausées liées au mal de transport. Si votre chien souffre d’un mal de transport, ou s’il a tendance à paniquer dans de nouveaux environnements, demandez conseil à votre vétérinaire, il existe des solutions! Par contre veillez à ce que votre animal ait toujours accès à de l’eau fraîche. S’il s’agit d’un transport en voiture, faites des arrêts fréquents pour qu’il puisse se soulager et dégourdir les pattes.  

Comment gérer le stress lié à la mise en pension, une visite chez le vétérinaire ou un cours de sociabilisation?

Se rendre dans un lieu plus ou moins inconnu comme la pension, le vétérinaire ou le cours de sociabilisation est aussi un moment qui peut s’avérer être difficile pour votre chien. C’est très important de toujours les transporter en toute sécurité, soit dans une cage de transport, soit avec une laisse. Si vous utilisez une cage, mettez-la à disposition longtemps à l’avance et mettez-y ses jouets, sa couverture et sa nourriture pour qu’il comprenne que c’est un lieu où il est en sécurité. Vous pourrez également apporter des objets avec son odeur lorsqu’il part en pension. 

Lorsque vous choisissez la pension, le cours de dressage ou votre vétérinaire, essayez au maximum de choisir un contexte qui sera agréable pour lui. Comme toujours, rassurez-le souvent, récompensez tout comportement positif et allez à son rythme. 

Comment rassurer son chien s’il a peur de rester seul?

L’anxiété de séparation est une réalité à laquelle beaucoup de chiens et leurs maîtres doivent faire face. Dans de nombreux cas, il sera nécessaire de faire appel à un vétérinaire comportementaliste pour vous aider au mieux. Pour trouver un vétérinaire comportementaliste près de chez vous dans les pays de l’Union Européenne, rendez-vous sur le site de l’EBVS, l’association des Collèges de spécialités européénnes: https://ebvs.eu/specialists/find-a-specialist?countryId=21&specialistTitleId=5&search=

Pour rendre le fait de rester seul plus agréable pour votre compagnon à quatre pattes, voici quelques petites astuces. Avant de partir, assurez-vous qu’il ait eu assez d’exercice. Dans les vingt minutes avant de quitter la maison, n’accordez pas d’importance à votre chien et de même lorsque vous rentrez à la maison. Laissez-lui des jouets qu’il ne risque pas de détruire, notamment des jouets distributeurs de croquettes. Il existe également tous types de jouets interactifs qui lancent des friandises ou qui bougent tout seuls. 

Comment votre vétérinaire peut-il vous aider si vous vous trouvez face à l’une de ces situations? 

Si une de ces situations est prévue pour un futur plus ou moins proche, parlez-en à votre vétérinaire et demandez-lui des conseils adaptés à la situation de votre chien. Il existe des compléments alimentaires naturels, des anxiolytiques légers et des produits sédatifs. C’est très important de ne jamais essayer de donner ces médicaments sans conseils préalables de votre vétérinaire étant donné qu’ils peuvent avoir des effets secondaires plus ou moins graves. 

Pour en savoir plus sur le rôle primordial de votre vétérinaire dans la gestion des situations stressantes pour votre chien,  ainsi que sur les bonnes habitudes d’un propriétaire responsable et sur la gestion des frais médicaux, rendez-vous sur nos articles: « Quelle est la mission de votre vétérinaire?« , « Établir une bonne relation avec votre vétérinaire« , « Comment fonctionne un cabinet vétérinaire« , « Comment le vétérinaire s’occupe-t-il de votre animal lorsqu’il est malade« , « Comment être un propriétaire d’animal de compagnie responsable« , « Que cache mon vétérinaire » et « Assurance santé pour chat ou chien« .

 

Rédigé par Dr. Nerése Ellis

Validé par le Comité Scientifique Indépendent d’AnimEd Solutions