Vieux chien : comment améliorer sa qualité de vie ?

vieux-chien-sur-un-coussin

Vieux chien : comment améliorer sa qualité de vie ?

Vivre avec un chien senior

Ce n’est pas toujours facile de voir vieillir son chien. On aimerait que nos compagnons soient à nos côtés le plus longtemps possible mais quand on voit le grisonnement progressif du visage de notre ami à quatre pattes, on est confronté à la réalité : nos chiens ont une espérance de vie fortement inférieure à la nôtre. Les besoins d’un chien vieillissant sont différents de ceux d’un jeune chien et il faut être attentif à chaque petit changement pour leur permettre de vivre le plus longtemps et le plus confortablement possible.

1. Quel âge a mon chien en âge humain ?

Toutes les races de chiens ne vieillissent pas au même rythme. En effet, on considère en général que les petites races vivent plus longtemps que les grandes races et vieillissent donc moins vite. De plus, le vieillissement n’est pas considéré comme étant linéaire mais varie en fonction de l’âge et de la taille du chien. Les chiens de petite taille ont une croissance initiale plus rapide, suivie d’un vieillissement beaucoup plus lent que les chiens de race géante. En d’autres termes, la question de savoir par combien il faut multiplier l’âge d’un chien pour connaître son âge en âge humain n’a pas vraiment de sens. Si vous désirez savoir quel âge a votre chien en âge humain, référez-vous plutôt à un tableau qui convertit l’âge du chien en fonction de sa race vers l’équivalent en âge humain.

Les plus petites races peuvent vivre jusqu’à une quinzaine d’années et sont considérées comme senior à partir de l’âge de 10 ans environ. Les races géantes, quant à elles, vivent généralement une dizaine d’années et sont parfois considérées comme étant senior à partir d’un âge aussi « jeune » que 5 ou 6 ans !

tableau age des chiens en années humains

2. Les changements courants chez un chien qui devient vieux

Peu importe l’âge auquel son chien devient senior, certains changements plus ou moins évidents apparaissent au fil des années. Ainsi, on observe souvent un grisonnement du pelage, une diminution de sa mobilité, une intolérance à l’effort, une perte de vision et/ou d’audition, des changements de comportement et d’appétit, des douleurs, une perte ou une prise de poids de votre chien, des vomissements, de la diarrhée, de l’incontinence, l’apparition de masses, etc.

Bien que certains changements soient normaux dans une certaine mesure, ils peuvent être les premiers signes d’une pathologie qui est en train de s’installer. Donc, si vous remarquez ces changements chez votre compagnon, il vaut mieux consulter votre vétérinaire pour voir si c’est bien dû à un vieillissement normal. Détecter une maladie à un stade précoce permet de mettre en place un traitement rapidement et de maintenir une bonne qualité de vie pour votre chien le plus longtemps possible.

3. Pourquoi mon vieux chien mange-t-il moins ?

Bien que la diminution d’appétit soit un symptôme fréquent, c’est un signal d’alerte important chez un chien âgé qui ne peut pas être attribué simplement au vieillissement normal. Ces causes sont très variées, notamment une douleur en bouche (gingivite, dents qui bougent, dent cassée), une maladie métabolique qui touche les reins, le foie ou d’autres organes, une maladie cardiaque, des infections chroniques, une perte du goût ou de l’odorat ou encore un régime non adapté au chien senior. Comme on peut le voir, certaines de ces causes peuvent être graves et mettre en péril la vie de l’animal. Consultez donc votre vétérinaire dès que vous voyez que votre chien ne mange plus avec autant d’appétit qu’avant.

chien-qui-s-apporche-de-sa-gamelle

Tous les chiens âgés ne sont néanmoins pas sujets à une perte de poids, bien au contraire ! Beaucoup de chiens seniors vont commencer à prendre du poids. Les causes les plus fréquentes sont un manque d’exercice (par exemple lié à des douleurs articulaires ou une intolérance à l’effort), un régime inadapté aux besoins ou une cause métabolique sous-jacente comme de l’hypothyroïdie.

Malheureusement, les animaux obèses sont prédisposés, entre autres, à développer le diabète et des problèmes articulaires comme l’arthrose. (Découvrez notre article pour plus de détails sur les conséquences de l’obésité chez les chiens.)

Les besoins alimentaires du chien changent avec l’âge et il est donc important de changer le type d’aliment qu’on donne à son compagnon lorsqu’il devient senior. Il faut également continuer à peser les quantités qu’on lui donne, afin qu’il garde un poids stable, ce qui diminue les risques liés à certaines pathologies. Qu’il commence à vieillir n’est pas une raison pour arrêter de lui faire faire de l’exercice régulier. Adaptez-vous à son rythme en favorisant plusieurs petites promenades plutôt qu’une très longue mais n’arrêtez surtout pas de faire bouger votre compagnon. Sa santé en dépend !

4. Pourquoi mon vieux chien boit-il beaucoup ?

Si vous remarquez que votre chien senior boit plus qu’avant, la première chose à faire est de mesurer la quantité réelle qu’il boit. En moyenne, un chien devrait boire 50 à 70 ml d’eau pour chaque kilogramme de son poids. Donc, un chien de 10 kg devrait boire environ 500 à 700 ml sur une journée. Il y a néanmoins des variations en fonction de l’alimentation et du métabolisme individuel. Si par contre, votre chien boit plus de 100 ml par kilogramme de son poids, ce n’est pas normal et il faut rapidement consulter votre vétérinaire. Si le vôtre a toujours peu bu mais que cela change soudainement (même sous les 100 ml/kg), il est également important de contacter le vétérinaire.

chien-qui-bois-de-leau

La polyurie polydipsie est le terme utilisé en médecine vétérinaire pour qualifier un animal qui boit et urine plus que ce qu’il ne devrait. Il s’agit très souvent du premier signe d’un problème plus grave. Si l’on agit dès l’apparition de ce symptôme, on peut souvent éviter d’en arriver à d’autres symptômes plus inconfortables, voire douloureux pour votre compagnon en traitant la cause au plus vite. La polyurie polydipsie chez le chien peut notamment être due au diabète, à l’insuffisance rénale, à la maladie de Cushing ou autre.

5. Pourquoi mon vieux chien me suit-il partout ou change-t-il de comportement ?

En vieillissant, certains chiens deviennent plus « collants » et ne veulent plus lâcher leur maître. Ainsi, ce sont des individus qui vont suivre leur propriétaire partout et être anxieux quand ils doivent rester seuls. Une cause potentielle est la perte progressive de la vision et de l’ouïe. En conséquence, le chien se sentira moins indépendant et la présence de son maître aura tendance à le rassurer. Il existe également des pathologies au niveau du cerveau qui sont comparables, dans une certaine mesure, à l’Alzheimer chez l’homme et qui peuvent modifier le comportement de votre compagnon à quatre pattes.

vieux-chien-assis-a-cote-de-son-maitre
Il est important de montrer à nos amis seniors qu’ils peuvent continuer à garder une certaine indépendance malgré tout. La première étape est de faire une visite chez votre vétérinaire pour voir si votre compagnon n’a pas une pathologie qu’il faudrait traiter. Ensuite, si votre chien a un déficit de vision, évitez de changer les meubles de place, pour qu’il puisse continuer à trouver facilement son chemin dans la maison. Lorsque vous rentrez à la maison ou la quittez, ne lui faites pas tout de suite la fête. Essayez d’éviter de renforcer son comportement collant en l’ignorant quand il insiste pour avoir de l’attention de votre part et en le récompensant quand il reste tranquille à une certaine distance. Mais ne l’ignorez pas complètement, ayez des moments de jeux et de caresses pour maintenir votre lien. Prévoyez une zone avec des coussins ou un panier où il peut s’installer confortablement au calme.

6. Pourquoi mon vieux chien a-t-il du mal à se déplacer ?

Vous aurez peut-être remarqué que votre chien senior se lève plus difficilement, veut faire demi-tour plus vite lors de sa promenade, semble plus vite essoufflé ou boite un peu de temps en temps. Beaucoup de chiens seniors souffrent d’arthrose ou d’autres pathologies au niveau des articulations, des muscles ou des nerfs qui rendent les mouvements plus douloureux. L’arthrose est une maladie articulaire dégénérative qui entraîne l’érosion progressive des cartilages, causant de l’inflammation et de la douleur. Une fois l’arthrose diagnostiquée chez votre chien, votre vétérinaire mettra en place un traitement de fond qui permet de préserver au mieux les articulations et ainsi de réduire la vitesse de progression de la maladie. C’est une pathologie qui se manifeste par des crises particulièrement douloureuses pour le chien. Ces crises sont le plus souvent gérées par des anti-inflammatoires ou autres antidouleurs. Une perte de poids chez un animal en surpoids est essentielle et certaines médecines douces, telles que des séances de laser, d’ostéopathie d’hydrothérapie, de physiothérapie ou certains compléments alimentaires peuvent également être très bénéfiques pour soulager la douleur.

Dame-qui-fait-un-calin-a-son-chien-dans-un-parc

Une autre cause fréquente d’intolérance à l’effort est la présence d’une pathologie cardiaque. A ce moment, le cœur n’arrive plus à fonctionner correctement, ce qui peut avoir diverses conséquences. Parmi celles-ci, on compte un manque d’oxygénation du cerveau, des muscles et d’autres organes, de l’œdème (du liquide) dans les poumons ou dans l’abdomen ou encore de l’hypertension.

Chez un chien ayant des difficultés à se déplacer, il est important de ne pas arrêter complètement l’exercice physique mais plutôt de s’adapter à son rythme. Favorisez plusieurs petites promenades sur la journée et laissez-lui le temps d’avancer à un rythme qui lui convient.

Questions à poser à votre vétérinaire

  1. A quelle fréquence devrais-je faire examiner mon chien senior ?
  2. Y a-t-il des tests de dépistage qu’il faudrait effectuer ? A quelle fréquence ?
  3. Quelle est l’espérance de vie de mon chien ?
  4. Quel est l’âge de mon chien en âge humain ?
  5. Quels changements devrais-je faire pour rendre la vie de mon chien senior plus confortable ?
  6. J’ai observé un changement chez mon chien (il mange moins / boit plus / a changé de comportement / a du mal à se déplacer), est-ce que c’est un symptôme de quelque chose de plus grave ?
  7. Comment puis-je adapter l’exercice quotidien de mon chien afin d’éviter qu’il ne prenne du poids ?