Où adopter un chien ou un chat ?

AnimEd Solution - Ou acheter un chat ou un chien

Information générale pour l’adoption d’un chat ou d’un chien

 

Vous avez bien réfléchi et vous êtes arrivés à la conclusion que vous êtes prêt à accueillir un chiot ou chaton dans votre maison. Félicitations ! L’aventure peut commencer, votre  rêve devient réalité. Décider où vous procurer votre nouveau compagnon est une étape cruciale, car cela jouera un rôle important dans caractère et pour son développement ultérieur. Vous rêvez d’un chien ou un chat bien équilibré. Ceci nécessite  qu’il ait été bien socialisé et exposé à un maximum de personnes, animaux, bruits, odeurs… possible.   

Il n’y a pas de réponse simple à la question où acheter un chat ou un chien, mais il y a deux sources à éviter à tout prix : les usines à chiots ou à chatons, et les vendeurs en ligne au marché noir. Ces animaux sont élevés de manière non éthique, sont plus susceptibles d’avoir des maladies héréditaires, sont souvent élevés dans des conditions insalubres et même cruelles, et présentent un risque très élevé de maladies infectieuses, et manquent souvent d’une bonne socialisation primaire d’où le risque d’avoir des jeunes animaux craintifs. Il n’y a rien de plus déchirant que d’adopter un chat ou un chien qui semble en parfaite santé, mais qui est en fait porteur de maladie débilitante, voire mortelle et qui tombe gravement malade une fois installé dans son nouveau foyer. 

Pour que vous ayez les meilleures cartes en main pour trouver un chien ou un chat équilibré et en bonne santé, voici quelques conseils concernant les différentes sources possible pour l’acquérir.

 

AnimEd Solutions - Où acheter son chien?

Éléments à prendre en compte

 

1. Animal de race ou croisé ?

La première chose à faire est de déterminer si vous souhaitez un animal de pure race ou plutôt un animal de races croisés. Depuis des années, l’homme sélectionne les chiens et les chats en fonction de critères spécifiques pour établir les centaines de races qui sont aujourd’hui reconnues par les clubs canins et félins du monde entier. En sélectionnant un ou plusieurs traits désirables dans un souvent très petit groupe d’élevage, certains traits non désirés parviennent malheureusement aussi à se frayer un chemin dans chaque race. C’est ainsi que sont nées les maladies liées aux races. Par exemple, plus de Dalmatiens souffrent de calculs vésicaux, les Bergers allemands ont souvent des problèmes de hanches et les Boxers des problèmes cardiaques ou sont prédisposés à des cancers.  Même certaines races de chats ont des problèmes génétiques. Par exemple les Maine Coons sont prédisposés aux problèmes de hanches. 

 

Chaque race pure de chien ou de chat possède certains traits génétiques positifs et négatifs dont nous devons être conscients lorsque nous faisons un choix.  Les problèmes de santé liés à la race peuvent causer beaucoup de douleur et de souffrance et peuvent être très onéreux à traiter et à gérer. Pour plus d’informations sur les maladies liées à la race, consultez cet article (lien vers les maladies liées à la race).  

Les chiens et les chats de races croisés sont généralement plus robustes et plus résistants, car leur constitution génétique est plus diversifiée. Cela n’exclue pas à  100% d’avoir hérité d’un défaut de ses parents.

 

2. Les refuges ou sociétés protectrices pour animaux :

Les refuges sont remplis de chiens et de chats de race pure ou croisés qui attendent d’être adoptés. Bien que les refuges aient parfois des chiots et des chatons, ils accueillent surtout des animaux adultes qui ont désespérément besoin d’un foyer et qui peuvent apporter autant de joie à votre famille qu’un jeune chien!  Souvent ils sont déjà éduqués, et en vous renseignant auprès du personnel du refuge, vous pourrez vous informer sur leur caractère de manière plus précise. Certains d’entre eux peuvent avoir été abandonnés pour des problèmes comportementaux (anxiété de séparation, agressivité, aboie sans cesse, fait ses besoins à l’intérieur…) et il est essentiel de le savoir avant d’adopter votre nouveau compagnon de vie. Beaucoup de chiens et de chats sont abandonnés pour des raisons non liées au comportement (allergies, taille, déménagement, changement de situation familiale…). 

 

Malheureusement, certains animaux des refuges peuvent avoir des problèmes de santé dont ils souffraient avant d’avoir été  abandonnés, mais ils peuvent aussi tomber malade au refuge. Bien que le personnel du refuge travaille dur pour éviter la contamination d’un animal à l’autre, le fait d’avoir beaucoup d’animaux dans un espace restreint peut favoriser la propagation de maladies contagieuses. Pour les chats il existe des tests qui permettent de mettre en évidence les maladies les plus classiques comme l’immunodéficience féline, la péritonite infectieuse féline et la leucose. Demandez si celui que vous voulez adopter a été testé, quelles sont leurs conditions si votre vétérinaire effectue les tests après l’adoption et qu’ils s’avèrent positifs ? Garderez-vous un chat qui est positif pour une maladie virale potentiellement mortelle ? Cela mettrait-il en danger l’un de vos autres animaux de compagnie ? Il est très important d’en tenir compte et d’en discuter avec votre vétérinaire avant de vous engager à adopter un animal de refuge. 

 

En dépit de ces risques, de nombreux et merveilleux animaux de compagnie attendent d’être accueillis et d’avoir un vrai chez eux. Alors pourquoi ne pas vous rendre dans votre refuge local et voir si votre nouveau meilleur ami vous y attend ?

 

3. Associations spécifiques à une race

Il existe des associations engagées spécifiquement pour la protection de certaines races. Si vous êtes attachés à une race et que vous envisagez d’adopter un adulte, ce serait un point de départ idéal. En général ces organisations accueillent des chiens ou des chats abandonnés (parfois même d’autres pays où leurs chances de réinsertion sont très faibles) et ils les placent dans des foyers d’accueil en attendant de trouver des familles définitives. L’avantage de ces animaux est que les familles d’accueil apprennent à bien les connaître et sont en mesure de déterminer si vous êtes faits l’un pour l’autre. Les associations de protection des animaux voudront aussi apprendre à vous connaître et être sure que leur chien sera bien placé. C’est pourquoi vous devrez certainement répondre à quelques questions et parfois même recevoir une visite à domicile.

 

4. Éleveurs occasionnels

Certains propriétaires de chiennes choisissent de faire une portée, juste pour l’expérience de vie et se faire plaisir. Il s’agit souvent de chiens ou de chats de race. Ces animaux nés dans un environnement familial sont exposés à beaucoup de personnes, des enfants  et sont souvent manipulés et voient d’autres animaux domestiques. Par conséquence ils sont souvent très bien socialisés. Ceci est un grand avantage car ils s’adapteront facilement à leur nouvelle famille et seront plus résistants au stress. Demandez à votre vétérinaire quelles sont les réglementations locales concernant les « éleveurs » occasionnels. Demandez à l’éleveur de vous montrer des documents attestant qu’il respecte ces réglementations.

 

5. Élevage renommé

Un éleveur réputé est généralement l’endroit le plus sûr pour trouver un chiot ou un chaton de pure race. Demandez conseil à votre vétérinaire ou à d’autres propriétaires. Un éleveur réputé ne doit rien avoir à cacher ! Demandez à voir les lieux et surtout les parents. L’espace de vie des chiots doit être propre et aussi inodore que possible. Dans certains cas, les deux parents ne sont pas être présents, mais il est crucial de voir au moins voir la mère. Cela vous montrera non seulement que les chiots ou les chatons ont été élevés sur place (et non dans une usine à chiots ou à chatons), mais cela vous donnera aussi une idée du tempérament et de la taille que vous pourrez attendre de votre chiot ou de votre chaton lorsqu’ils deviendront adultes. Ne vous fiez pas aveuglément aux documents et certificats que l’éleveur pourrait vous montrer, ils ne font que confirmer l’identité des parents, et non la façon dont les animaux ont été traités. Le fait d’être exposé à des enfants et d’autres animaux de compagnie dès le plus jeune âge est également un avantage, car ceci est déterminant pour sa socialisation et sa faculté à s’adapter à différentes situations. 

 

6. Les animaleries

Bien que toutes les animaleries ne soient pas les mêmes, malheureusement, beaucoup d’entre elles s’approvisionnent en chiots et en chatons auprès d’endroits douteux. Il y a des questions importantes auxquelles l’animalerie doit pouvoir répondre avant que vous ne choisissiez d’acheter un de leurs animaux: 

 

D’où vient cet animal (éleveur agréé, etc.) ? Si l’animalerie ne peut pas répondre à cette question, il vaut mieux s’en aller. 

– Comment les animaux ont-ils été socialisés ? Il est crucial pour le développement d’un chiot qu’il soit présenté à d’autres chiens et d’autres espèces, objets et humains au cours des 5-16 premières semaines de vie. Assurez-vous que l’éleveur a pris les mesures appropriées avant de l’envoyer à l’animalerie pour la vente.

L’animal est-il à jour dans ses vaccinations et a-t-il été vermifugé ? Assurez-vous que votre futur compagnon ai vu un vétérinaire, qu’il soit identifié et qu’il ait reçu les vaccins et les vermifuges nécessaires. L’animalerie doit être en mesure de fournir le dossier médical de l’animal et les coordonnées du vétérinaire.

Quelles garanties sanitaires et quelles politiques de réclamation devez-vous prévoir dans votre contrat ? Ceci est important au cas où vous découvrez après achat que l’animal souffre d’une maladie héréditaire liée à la race ou d’une maladie infectieuse qu’il a contractée à l’animalerie.

– Avez-vous des références ? L’animalerie devrait être en mesure de fournir une liste, que vous pourrez contacter, pour évaluer l’expérience d’autres familles qui ont acheté leur animal au même endroit.

Pouvons-nous vous contacter une fois de retour à la maison ? Le personnel de l’animalerie doit pouvoir et vouloir vous donner des conseils sur les soins à apporter à votre nouvel animal et les informations liée à la race.

– Que voulez-vous savoir sur moi ? Inquiétez-vous si l’animalerie ne vous demande pas de fournir des informations sur vous et votre famille qui permettraient de déterminer si l’animal vous convient. 

Qu’arrive-t-il aux animaux que vous ne vendez pas ? L’animalerie doit avoir une politique et des procédures pour trouver de bons foyers pour les animaux qui ne se vendent pas.


AnimEd Solutions - Acheter chaton en animalerie

7. Vente en ligne de chiots et de chatons

Une autre erreur à éviter est d’acheter un chiot ou un chaton en ligne et de contribuer au commerce d’animaux de compagnie sur le marché noir. La demande de chiots et de chatons étant trop élevée par rapport à l’offre faite par les chenils domestiques et les éleveurs réputés, de nombreux chiots et chatons sont achetés sur le marché noir. Ils sont fournis par des usines à chiots et à chatons, qui vendent souvent leurs animaux par l’intermédiaire d’éleveurs ou d’animaleries peu recommandables. Ils peuvent également être vendus par le biais de sites web ou de publicités. Ces animaux sont souvent porteurs de maladies (héréditaires ou infectieuses), ont été élevés dans des conditions médiocres, insalubres et non éthiques et ont été sevrés trop tôt. Leur documentation est souvent falsifiée en ce qui concerne leurs lignées d’élevage et pour suggérer qu’ils sont assez vieux pour être adoptés, alors qu’en fait ils ne le sont pas. 

 

Soyez toujours vigilant lorsque vous achetez un nouvel animal de compagnie, vérifiez les antécédents du vendeur, demandez à voir ses locaux, ainsi que les parents (ou la mère) du chaton ou du chiot que vous souhaitez adopter et assurez-vous que tous leurs documents sont en règle. 

 

8. Devenir famille d’accueil pour un futur ou ancien chien de travail

Sans devenir propriétaires, vous pouvez vous engager dans un projet d’animal de compagnie qui est plein de vie et d’engagement solidaire. De nombreux chiens sont destinés au travail pour accompagner des personnes aveugles ou invalides. C’est un travail énorme avec une valeur inestimable pour la personne aveugle ou invalide ! Avant d’être chien guide d’aveugle les chiens auront suivi tout un parcours. Souvent les associations de chiens guide d’aveugle cherchent des familles d’accueil pour donner de l’affection et socialiser les chiots avant d’entrer dans leur phase de sélection et de dressage.

Aussi lorsque le chien est trop âgé pour assurer son travail de guide, les associations cherchent des familles prêtes à offrir une retraite bien mérité à un vieux routier.

Et si vous aimez les tout petits chiots, les chiennes reproductrices ont aussi besoin d’être choyées et bichonnées le temps de leur grossesse et la mise bas jusqu’au sevrage. 

 

Questions à poser à votre vétérinaire

 

Si vous n’êtes pas sûr de l’endroit où vous allez adopter votre nouveau chien ou chat, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire pour en discuter. Voici quelques questions que vous voudrez peut-être leur poser :

  1. Y a-t-il un refuge dans la région ? Savez-vous comment fonctionne le refuge ? Comment prend-il soin des animaux ?
  2. Existe-t-il des organisations de sauvetage des animaux (de races spécifiques) réputées qui opèrent dans les environs ?
  3. Avez-vous ou savez-vous où je peux trouver une liste d’éleveurs commerciaux ou domestiques réputés ?
  4. À quoi dois-je faire attention lorsque je rends visite à un éleveur ? 
  5. Quel sont les documents que je dois demander pour déterminer si l’éleveur est fiable?
  6. Quels sont les soins que l’éleveur/ refuge a du procurer à l’animal avant adoption (puce électronique, vaccinations, prévention des parasites…) ?

 

Pour vous aider à prendre la bonne décision, nous avons également élaboré des check-lists des questions à poser avant l’adoption d’un nouvel animal de compagnie:

Vous avez aimé cet article et souhaitez en apprendre plus sur la santé et le bien-être de votre animal ? Pré-inscrivez-vous dès maintenant à notre e-Expo 2020, consacrée aux Soins Préventifs et au Bien-être des animaux de compagnie.

Infos et Pré-inscriptions